Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 747 Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 748 Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 749 Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 750 Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 751 Warning: ksort() expects parameter 1 to be array, null given in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 752 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 810 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 826 Warning: Invalid argument supplied for foreach() in /var/www/laboratoire.kuchard.net/www.vousmeplaisez.com/include/class.cupidon.php on line 842 Tu me plais... pour les amoureux timides

Chercher

C'est gratuit !

Service original et complètement gratuit pour déclarer à l'élu(e) de son coeur que l'on a des pensées pour lui ou elle.

Pensez simplement à cliquer sur une publicité si elle vous interpelle...
... merci !

C'est anonyme !

Vous connaissez le mail de l'élu(e) de votre coeur ?

Alors faites lui savoir anonymement que quelqu'un pense à lui (elle) et attendez de voir si lui (elle) aussi pense à vous !
Il (elle) ne connaitra jamais vos sentiments sauf s'il (elle) pense à vous : vous recevez alors tous les deux un email !

L'Amour à portée de clic... à vous de jouer !

Un peu de publicité

Une statistique ou des statistiques ?


travail

Une statistique est une quantité calculée à partir d'un certain nombre d'observations. On distingue donc en mathématique la statistique qui est le domaine des mathématiques et une statistique qui est le principal objet de l'étude statistique.


Une statistique est, au premier abord, un nombre calculé à propos d'une population. D'une façon générale, c'est le résultat de l'application d'une méthode statistique à un ensemble de données. Dans le calcul de la moyenne arithmétique, par exemple, l'algorithme consiste à calculer la somme de toutes les valeurs des données et à diviser par le nombre de données.

Les chiffres d'une manière globale...


statistiques globales

Les données sur cette page sont mises à jour en temps réel.

11'201 messages envoyés (dont 2 en attente de lecture)
5'743 ont été lus par leur destinataire
Et  5'456 ont été perdus dans les oubliettes...

Soit 51.27 % de messages bien arrivés pour quelques 48.71 % disparus dans les limbes...

Comme il y a eu ici 44'127 visites en tout (pour 102'989 pages vues), cela nous ramène à quelques 25.38 % d'internautes qui ont utilisé ce service.

Et les autres alors ?
Aucune petite pensée pour un être cher ou un(e) ami(e) ?

Les chiffres d'aujourd'hui...


statistiques du jour

Vous trouverez ci-après quelques graphiques et les détails des visites quotidiennes.


Toutes ces données sont effacées chaque jour.

Il n'y a que le nombre de visites et de lectures qui sont archivés et disponibles à la fin de cette page.


Les visites au long de la journée
Voici le suivi heure par heure des visiteurs du site web.
Avec le minimum m, le maximum M et la moyenne ().
Le graphique
histogramme visiteurs uniques
Soit 0 visites uniques au total aujourd'hui.
Les visualisations des pages au long de la journée
Voici le suivi heure par heure du nombre de pages visitées du site web.
Avec le minimum m, le maximum M et la moyenne ().
Le graphique
histogramme pages lues
Soit 0 pages visitées au total aujourd'hui.
Les référents
D'où viennent les visiteurs ?
C'est la page par laquelle un Internaute est arrivé sur le site.
En fait, on parle plutôt d'Url (Uniform Resource Locator) d'un site précédemment vu par un visiteur et qui l'amène ici.
Les "Referers" servent à connaître les vecteurs de trafic du site Web : moteurs de recherche, Annuaire de sites amis, actualités, etc.
Ils peuvent ainsi aider à mieux comprendre les centres d'intérêt des visiteurs.
Le graphique
distribution des referers
Le détail
    Les adresses DNS
    Le nom des points d'accès à Internet des visiteurs
    C'est un serveur DNS (Domain Name Server : serveur de nom de domaine) qui converti les noms de domaines (ex. : www.cnil.fr) en adresses IP (ex. : 194.98.200.22) et inversement.
    Les serveurs DNS que vous utilisez sont généralement situés chez votre fournisseur d'accès.
    Le graphique
    camembert hosts
    Le détail
      Les langues
      Les languages acceptées par les navigateurs
      Votre navigateur (browser en anglais) vous permet de consulter des pages web comme celle-ci, et il est souvent configuré avec une langue par défaut, celle de votre système d'exploitation en général.
      Il est toujours intéressant de connaitre les languages natifs des internautes...
      Le graphique
      camembert langues
      Le détail

        Les jours passés...


        chiffres du passé

        Ici nous ne trouverons qu'un résumé des passages des visiteurs.

        C'est uniquement dans la partie quotidienne que vous pourrez trouver plus de renseignements sur les visites, leurs origines et quelques informations techniques concernant les visiteurs.

        En effet, ne sont conservées et archivées ici que les données concernant :
         - le jour du passage sur le site web
         - le nombre de visiteurs uniques
         - le nombre de pages visitées et lues


        Les lectures des pages :
        histogramme des lectures



        Les visiteurs uniques :
        histogramme des visites

        Un peu d'histoire


        autres perspectives

        Bien que le nom de statistique soit relativement récent – on attribue en général l'origine du nom au XVIIIe siècle de l'allemand Staatskunde – cette activité semble exister dès la naissance des premières structures sociales.

        D'ailleurs, les premiers textes écrits retrouvés étaient des recensements du bétail, des informations sur son cours et des contrats divers.
        On a ainsi trace de recensements en Chine au XXIIIe siècle av. J.-C. ou en Égypte au XVIIIe siècle av. J.-C..
        Ce système de recueil de données se poursuit jusqu'au XVIIe siècle.
        En Europe, le rôle de collecteur est souvent tenu par des guildes marchandes, puis par les intendants de l'État.


        Ce n'est qu'au XVIIIe siècle que l'on voit apparaître le rôle prévisionnel des statistiques avec la construction des premières tables de mortalité.


        Le XIXe siècle voit cette activité prendre son plein essor. Des règles précises sur la collecte et l'interprétation des données furent édictées. La première application industrielle des statistiques eut lieu lors du recensement américain de 1890, qui mit en œuvre la carte perforée inventée par le statisticien Herman Hollerith. Celui-ci avait déposé un brevet au bureau américain des brevets.


        Au XXe siècle, ces applications industrielles se développèrent d'abord aux États-Unis, qui étaient en avance sur les sciences de gestion, puis seulement après la Première Guerre mondiale en Europe. Le régime nazi employa des méthodes statistiques à partir de 1934 pour le réarmement. En France, on était moins au fait de ces applications.

        L'application industrielle des statistiques en France se développe avec la création de l'INSEE, qui remplaça le Service National des Statistiques créé par René Carmille.


        L'avènement de l'informatique dans les années 1940 (aux États-Unis), puis en Europe (dans les années 1960) permit de traiter un plus grand nombre de données, mais surtout de croiser entre elles des séries de données de types différents. C'est le développement de ce qu'on appelle l'analyse multidimensionnelle.


        Au cours du siècle, plusieurs courants de pensées vont s'affronter :

        :: les objectivistes ou fréquentistes qui pensent que les probabilités fournissent un modèle permettant d'idéaliser la distribution en fréquence et que là s'arrêtent leur rôle.

        :: les subjectivistes qui voient les probabilités comme un moyen de mesurer la confiance que l'on peut avoir dans une prévision.

        :: les néo-bayesiens qui soutiennent que les données statistiques seules ne permettent pas de donner le modèle probabiliste idéalisant la distribution en fréquence: il est nécessaire de proposer au départ une forme générale du modèle.