Chercher

C'est gratuit !

Service original et complètement gratuit pour déclarer à l'élu(e) de son coeur que l'on a des pensées pour lui ou elle.

Pensez simplement à cliquer sur une publicité si elle vous interpelle...
... merci !

C'est anonyme !

Vous connaissez le mail de l'élu(e) de votre coeur ?

Alors faites lui savoir anonymement que quelqu'un pense à lui (elle) et attendez de voir si lui (elle) aussi pense à vous !
Il (elle) ne connaitra jamais vos sentiments sauf s'il (elle) pense à vous : vous recevez alors tous les deux un email !

L'Amour à portée de clic... à vous de jouer !

Un peu de publicité

Quelques chiffres

Vous êtes plus de 11'201 personnes à avoir envoyé une missive ardente à la personne qui compte pour vous.

Et 5'743 de ces messages enflammés ont été lus...


Plus de statistiques...

Pour les timides...


masculin

Rencontre...

Du latin encontra (« au devant de », « vers ») et du préfixe re- (« encore »).

Et voici un extrait de Jacques Halbronn, docteur Es Lettres, sur l’usage du préfixe RE en français : "C’est l’idée de la rencontre, qui suppose d’aller vers un autre et cette altérité est aussi une forme d’encore. Mais à quoi va nous servir de rencontrer quelqu’un de nouveau ? Il faut pour accepter ce renouvellement, avoir matière à espérance, avoir des raisons d’attendre quelque heureuse surprise… Il y a dans cet encore l’idée d’une possible résurrection, d’un retour..."

femme La rencontre est un évènement : c'est la conjonction de trois facteurs dont deux sont dynamiques et un statique, ou bien le plus souvent deux de ces facteurs sont statiques (ils ne bougent pas) tandis que le troisième est dynamique et vient bouleverser leur immobilité pour les fondre ensemble.

La rencontre est le résultat de cette conjonction comme nouvel élément, un fruit, le fruit de la rencontre.

Pour les amoureux transis...


féminin

Par éléments statiques, il est entendu que ces éléments sont dans la continuité de leur être, de leur état d'être, et par conjonction dynamique, il est entendu que l'élément en question n'est pas dans la continuité de son être : il se présente dans la rencontre comme un élément fortuit (temporel, social, conjoncturel), peu maîtrisable bien que pouvant être un objet prédictible.

Ce facteur dynamique peut se trouver dans des moments sociaux prévus à cet effet (fêtes, vacances, homme manifestations diverses : bals, manifs, colloques, conférences, etc.) propice à son expression.

Son caractère fortuit, cependant, ne pourra pas être à proprement parlé provoqué, car c'est toujours la conjonction intime des trois éléments de la définition qui produit la rencontre.

Une découverte est toujours le fruit d'une rencontre.

Pour tous...


couple

Du point de vue de la philosophie, la rencontre est une nécessité sujette à une contingence : la rencontre est le paradoxe en soi (car le contingent qui règne sur le nécessaire n'est plus du contingent et, inversement, le nécessaire assujetti au contingent ne peut être nécessaire, car ce nécessaire peut ne jamais se réaliser, trouver son effectivité à travers la contingence : il n'a donc pas lieu d'être).

pour tous Le paradoxe réside particulièrement en ceci que pourtant la rencontre se réalise et réalise à la fois sa nécessité et la contingence qui l'a créée.

C'est ce qui en fait son côté merveilleux qui se renouvelle toujours.